Marché aux puces – 21 mai 2016

Nouveau succès pour le marché aux puces de Ch’faid

Pour la troisième année consécutive, le marché aux puces de Ch’faid s’est déroulé dans le quartier de la Fosse 5 à Libercourt. Résumé d’une journée animée.

Cliquer sur l’image pour voir l’album photos de l’évènement

Environ 500 personnes ont défilé tout au long de la journée sur le Boulevard Faidherbe et dans la cour de Ch’faid pour participer à la troisième édition du marché aux puces.

Dès 10h, les exposants se sont installés et ont pu profiter du beau temps toute la journée. L’association Red Bricks a réalisé un graff « A nos mineurs, fiers de nos racines » sur la façade de Ch’faid.

Dans la salle Meurant, le Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires a animé un débat réunissant une centaine de personnes du territoire mais aussi de la France entière sur les luttes de l’immigration et des quartiers populaires.

A 14h, Ch’faid a inauguré le village associatif dans la cour des anciens Établissements Loyez. Les associations du coin ont pu exposé au public leurs activités, et ont proposé des animations aux jeunes et aux moins jeunes : atelier henné par l’association ALFA, atelier de sel coloré par Tous en Sel qui permet le développement de réseaux d’échanges locaux, création de bacs destinés à accueillir de la « nourriture à partager » gratuitement pour tous par les Incroyables Comestibles. L’association Chifoumi a mis en place avec les habitants du quartier un atelier céramique autour du futur quartier de la Fosse 5. Les participants ont pu créer ce qu’ils souhaitent voir dans leur quartier prochainement rénové.

La cour était également agrémentée par les jeux anciens en bois fabriqués à partir de matériaux de récupération par les jeunes de l’Unité Educative d’Hébergement Collectif de Liévin avec qui Ch’faid mène un partenariat depuis plusieurs années.

A 19h, la dizaine de jeunes libercourtois participant au projet « héritiers des mines et des immigrations » ont pu présenter, sous le regard ému du public, leur spectacle « lettre à nos mines » pour la première fois. Enfin, la soirée s’est terminée en musique et en danse avec MC Metis et le groupe Sidi Wacho.

Ch’faid remercie chaleureusement tous les participants à cette journée qui ont rendu cette initiative conviviale et festive et qui n’a pas manqué de rappeler l’importance de l’héritage des mines et des immigrations sur le territoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *