Ch’faid : souviens-toi

Ch’faid donne la possibilité à chacun de se questionner et de s’approprier un héritage encore bien vivant, celui des mines et des immigrations dans le bassin minier Nord-Pas-de-Calais. Donner la possibilité de questionner son passé, c’est comprendre son présent et savoir où l’on va. C’est montrer que ce sont les souvenirs familiaux et la mémoire de chacun qui forment la grande histoire dont nous sommes à la fois les héritiers et les acteurs.DSC_0170_1024

L’association Ch’faid a été créée en 2005 à l’initiative d’un groupe d’habitants du quartier de la Fosse n°5 de Libercourt désireux d’offrir l’accès aux populations de ce quartier à des activités et manifestations culturelles et ainsi de favoriser le lien social à travers la rencontre, l’échange, la découverte. Des populations qui sensibilisées au projet mémoire à travers un travail de médiation ont adhéré à la démarche.

Dès lors, l’association s’est donnée pour objet de mener un travail sur la question de la mémoire des populations issues de l’immigration maghrébine à travers leur histoire, leur condition ouvrière, leur culture, et aussi sur la transmission de cette mémoire à travers les générations.

Ch’faid est une association d’éducation populaire qui a pour vocation d’investiguer, préserver, sauvegarder et valoriser l’histoire d’une présence immigrée, au départ principalement celle de la communauté algérienne, désormais aussi celle des autres communautés présentes sur le territoire du Bassin Minier à travers des espaces mémoriels dans une perspective patrimoniale et une démarche de développement local au principe de la « participation des habitants ».

DSC_0107_1024Pour ce faire, l’association développe différentes initiatives sur la thématique « mémoires et immigrations » à travers la médiation, la culture et la recherche. Des leviers qui lui permettent de questionner le passé et l’avenir, de légitimer une minorité sur un territoire à travers son histoire, son patrimoine culturel dans une identité collective, de renforcer les liens intergénérationnels et ainsi d’assurer la transmission d’une mémoire active aux générations futures.

L’association contribue ainsi à la lutte contre les discriminations au nom de l’égalité, au renforcement de la citoyenneté, à l’émancipation individuelle et collective ainsi qu’à la fraternité. L’objectif se veut de construire du « vivre ensemble ».

Au fil des années, Ch’faid s’est structurée, a développé une expertise, a acquis la reconnaissance d’un réseau de partenaires institutionnels et apparait comme un acteur de « développement local » et un appui aux dynamiques locales existantes.

Notre démarche

Ch’Faid active la mémoire comme vecteur de transformation sociale. Elle utilise la mémoire au profit d’enjeux sociaux et politiques relatifs à la reconnaissance et à l’identité.

A travers ces actions à caractère mémoriel, l’association poursuit les objectifs suivants :DSC_0163

  • Développer l’intérêt des populations pour leur histoire afin d’en assurer la transmission
  • Donner une forme tangible à celle-ci par la construction d’une mémoire collective
  • Donner une valeur patrimoniale à des archives orales, à des lieux de vie et de travail, à des édifices de l’espace public qui portent témoignage et assurent la reconnaissance d’un patrimoine mémoriel
  • Mobiliser la mémoire immigrée contre les discriminations
  • Sensibiliser le grand public sur l’apport de ces populations au territoire
  • Contribuer à la participation citoyenne et à l’accès à la culture.

Cliquez sur l’image pour consulter la plaquette de présentation de l’associationPrésentation (plaquette)-page-001