Sur les traces de nos aînés

Week-end de démarrage du projet « héritiers des mines et des immigrations » avec les jeunes libercourtois et la Compagnie Trous d’Mémoires.

Près de 20 jeunes du bassin minier ont participé, tout au long du week-end, à un premier stage de présentation et de démarrage du projet « héritiers des mines et des immigrations ». Ce projet, qui s’inscrit sur un an et demi, vise à produire une création artistique avec des jeunes et les Compagnies Trous d’Mémoires et Mémoires Vives, mêlant les différentes disciplines des cultures urbaines.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cliquer sur l’image pour voir l’album photos de l’évènement

Dans cette première phase, la Compagnie Trous d’Mémoires a incité les jeunes présents à parler de leur histoire commune de la mine et de l’immigration. Tous, par leur histoire familiale et la trajectoire de leurs aïeuls, sont en effet les héritiers directs de cette histoire.

Les jeunes ont ainsi commencé à rechercher des documents historiques sur lesquels se baser pour démarrer cette création (livres, photos de familles, documentaires, etc.). Les intervenants de la Compagnie Mémoires Vives ont également animé des ateliers d’écriture et les jeunes ont ainsi pu commencer à rédiger des textes. Certains ont raconté les conditions d’arrivée de leurs aïeuls, d’autres ont rédigé une lettre à un grand-père, d’autres encore ont raconté les conditions de travail au fond de la mine.

Les prochains stages de création auront lieu durant les vacances de février et d’avril. Les jeunes seront accompagnés par de nouveaux intervenants dans d’autres disciplines : musique, chant et danse. Un projet qui démarre fort que les jeunes sont fiers d’écrire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *